La méditation

meditation cascade

La méditation de pleine conscience/mindfulness

Cette approche bien précise inspirée du bouddhisme a été importée aux Etats-Unis dans les années 1950 et développée dans de nombreux centres et instituts.

Dans les années 80, le Professeur de médecine Jon Kabat-Zinn l’a introduite dans un programme médical.

Ce chercheur en biologie moléculaire a mis au point une méthode de diminution et de contrôle du stress grâce à la méditation de pleine conscience baptisée Mindfulness-Based Stress Reduction. Depuis quelques années, en France de nombreux formateurs l’ont adoptée.

Bénéfices pour la santé

Les impacts de la méditation sur la physiologie sont soigneusement étudiés : modifications structurelles du cerveau, modifications fonctionnelles et comportementales dans le contrôle de l’attention et des émotions, impact sur la biologie périphérique (corps)

Plus de détails

Une pratique en fort développement

La méditation est présente en France en milieu universitaire, faculté de psychologie, de médecine et école de management.
Différentes initiatives ont vu le jour :

  • Une chaire de recherche et d’enseignement a été créée : la Chaire "Minfulness, bien être au travail et paix économique" à l’école de management de Grenoble et dirigée par Dominique Steiler
  • Une formation universitaire en médecine a également été créée : le diplôme d'université « Médecine, méditation et neuroscience » proposé par la faculté de médecine de Strasbourg et dirigé par JG Bloch
  • L'organisation principale qui relaie les 2 approches de pleine conscience (traditionnelle et basée sur la Pleine Conscience) en France, Suisse, Belgique est&nbps;: ADM (Association pour le développement de la mindfulness)
  • La méditation est aussi intégrée dans le champ thérapeutique. Par exemple en France, Christophe André (psychiatre dans le Service Hospitalo-Universitaire de l’hôpital Sainte-Anne à Paris) travaille beaucoup pour la démocratisation de la méditation de pleine conscience et son usage en milieu hospitalier. De même le chercheur en neuroscience Français Antoine Lutz fait avancer la connaissance dans ce domaine